Lettre à mes abonnés

Bonjour à tous,

Pour la première fois depuis que je tiens ce blog, j’écris un billet personnel. Dis donc, ça me fait drôle… Il y a bien l’article de présentation de ma petite personne, dans « Mais qui c’est cette Camille ? » (d’ailleurs resté six mois dans les limbes de mon ordinateur avant d’être publié), mais à part ça, je n’écris jamais de billet perso. Ce blog n’a pas cet objectif, il sert à partager les histoires que j’écris, pour d’éventuels lecteurs, et avec l’espoir fou de plaire à certains, qu’ils en redemandent, que ça motive de nouveaux écrits, le tout en attendant une hypothétique publication papier, un jour, si un éditeur se montrait intéressé. Pour le moment, c’est pas gagné, mon recueil de nouvelles est passé par plusieurs maisons d’édition, mais sans succès, malgré quelques retours intéressants et encourageants au milieu de lettres type de refus poli. Bon bref, je dois persévérer, c’est sûr, mais je ne sais pas si… Bref, je doute, tout le temps, c’est comme ça.

Donc, j’ai écrit hier en réponse à un commentaire de Laurence Délis, qui suit mes publications fidèlement, que je m’interrogeais parfois sur la poursuite de ce blog. Sa réponse et celle de Sollange me montrent que ce serait dommage, et vraiment, vraiment, je les remercie de m’avoir fait cette réponse, c’est important. C’est vrai que mes lecteurs quotidiens se comptent sur les doigts des deux mains, sachant que les statistiques du blog ne montrent pas ceux qui sont restés exactement quatre secondes, le temps de se dire « Oh my god… je me casse ! ». Non, sans rire, bien-sûr que je sais que lire de longs textes sur écran, c’est pénible, fatiguant pour les yeux et décourageant avant même de commencer…

Je vais poursuivre, donc, après tout, si dix personnes éprouvent du plaisir à me lire, c’est toujours ça de pris dans ce monde de brutes. Et puis, j’ai fait grâce à Camille Lysière de très belles rencontres. D’autres m’attendent encore peut-être, je ne voudrais pas passer à côté. J’aime trop les gens.

Laurence, Sollange, et les autres : je sais quels seront les tout derniers mots du roman de Chloé. Je ne sais pas dans le détail ce qui m’y amènera, je découvre les paysages en parcourant le chemin, mais je vais essayer de vous y emmener avec moi, jusqu’au bout.

Je vous embrasse,

Camille

16 commentaires sur « Lettre à mes abonnés »

  1. Bonjour,

    je tombe sur votre blog presque par Hasard et il conforte une question que je me posais depuis un certain temps. Je me disais qu’un blog pourrait aussi servir à faire connaître (ses talents d’écrivains) et que, de fil en aiguille le auteurs pourraient se faire, enfin, publier. Il reste malgré tout, un écueil. Comment faire en sorte d’être lu par le plus grand nombre.
    Et là, on retombe dans le technique et la stratégie pour se faire connaître.
    Nous sommes des blogueurs en herbe. Vous écrivez avec votre coeur et c’est là le principal.

    J'aime

    1. Bonjour, et merci de votre visite.
      S’il est une chose dont je suis absolument certaine, c’est qu’il est vain de croire qu’un éditeur pourrait « passer par là », et proposer comme par miracle une publication. Les maisons d’édition croulent sous les manuscrits et n’ont aucun besoin de faire les recherches eux-mêmes. Je n’alimente donc pas mon blog dans cet espoir insensé, je souhaite seulement faire lire mes textes et j’espère que les internautes pourront, par leurs avis, leurs critiques, leurs commentaires, me permettre de progresser dans mon travail d’écriture. Je suis en fait dans une dynamique d’apprentie : je débute, je cherche, je tâtonne, je me trompe, je recommence…

      Aimé par 1 personne

  2. Camille, je ne te lis pas toujours avec assiduité. Mais je ne sais pas toujours quoi mettre comme commentaire. Je n’ai pas envie d’écrire  » sympa cet épisode ». Il n’est pas facile de te laisser un commentaire. Mais j’y veillerai plus, promis.

    J'aime

    1. Commente si tu en as envie (y compris pour signaler une faute d’orthographe !), un petit like si tu veux, je ne voulais pas faire ma geignarde, vraiment… je suis souvent mangée de doutes, c’est à la fois ma force et mon frein.
      À bientôt !

      J'aime

  3. Ce serait bien dommage que tu nous laisses en plan, on l’aime bien cette Chloé.
    Et puis ton écriture est plutôt agréable. Quant à l’édition, c’est une monde de requins il parait, peut-être que la nouvelle est moins intéressante que le roman auquel tu es train de te livrer.
    Bon courage.

    Aimé par 3 people

  4. Je suis nouveau sur les blogs , j’aime bien ton blog , j’espere que tu continueras . Meme si je ne vient pas tous les jours , j’aime assez ce que tu fais , et pour ma part , j’ai grand plaisir a te lire , sinon je ne viendrait pas sur ton blog , et je n’y laisserais aucun commentaire .Apportez du plaisir aux gens par son ecriture , tous les bloggeurs n’en sont pas capable .

    J'aime

A vos claviers : commentez !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s