La vie Amor

Edvard_Munch_-_Madonna_(1894-1895)
Edvard Munch, Madonna

Ce sont des notes qui me prennent à la gorge. Des bouts de bruits, des morceaux de sons, des résonances en alternance, des chaos vocaux, des bizarreries sonores. L’esprit qui grouille. La vie Amor.

Toute flapie, moulinée de l’intérieur, revenue drapée serrée, étouffée par ces tambourinages incessants. Quand ça crie dans la tête mais je fais comme si rien, et je le fais bien. Une pro. Avec même un beau sourire pour de faux.

Quand ça hurle. Quand ça tape les tempes. Quand ça tire sur la nuque. Quand ça frémit d’impatience et d’ennui. Je me mettrais bien à danser d’aise. Si j’avais pas tout ce plomb collé sous les sem’ailes. J’aimerais que ça beugle, que ça me citrouille le tambourin, que ça me glapisse l’amulette. J’entamerais bien le refrain, je grelotterais, gracile, de la luette. Mais pour ça, il est de bon ton d’attendre, chafouin, que l’aube perle.

En guettant la lenteur de la nuit.

6 commentaires sur « La vie Amor »

  1. En ce mois où l’on vient de fêter la musique, le rythme que tu imposes à tes mots (ou bien est-ce eux qui s’imposent à toi ?) résonne d’une bien belle façon. J’aime beaucoup, beaucoup 🙂

    J'aime

    1. Merci, Mia ! Je prends beaucoup de plaisirs à écrire ces petits textes sans queue ni tête, en laissant les choses se faire. Mes zentangles à moi, quoi ! 😉 Et chaque fois, je vois que ça touche du monde, alors que j’hésite beaucoup à les mettre en ligne.

      Aimé par 1 personne

A vos claviers : commentez !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s