Rouge, de Mickaël Le Mer, par la Cie S’poart

Rouge de dos

Rouge, c’est un spectacle de Hip Hop. J’adore le Hip Hop. J’adore la danse, de toute façon, ça me prend les tripes et ça me fout la gueule par terre (sens figuré, je ne danse pas moi-même, sauf si c’est mon ami D’J Kriss qui fait la musique et alors là : lâchage).

Bref, Rouge, c’est un spectacle pensé autour des émotions qu’évoquent cette couleur. Et y’en a, de l’émotion ! On démarre par dix minutes dos au public. Gonflé. Sublime. La musique est contrastée et porteuse, le décor se limite à ces grands pans de toile blanche veloutée derrière lesquelles les danseurs disparaissent parfois. La lumière est travaillée de manière hallucinante, comme ce grand moment dans la presque pénombre où seul un léger halo orangé découpe à peine les parties de peau nue des danseurs, visages, épaules, bras, et c’est tout : incroyablement beau…

Rouge saut

Le rythme est changeant, on voit de tout dans ce spectacle, des prouesses virevoltantes pur jus hip-hop, de la danse contemporaine, des jeux de déplacements, des pas frappés au sol rappelant le flamenco, des évolutions individuelles, ou collectives déstructurées et puis pof, d’un coup tout est synchrone et on n’a rien vu venir, la surprise permanente, l’effet frisson, l’effet sourire, l’effet émotion, bref : magique. 

Rouge regard

Bon et puis aussi, les 7 gugusses, là, whaouh comment y sont whaouh, t’sé… (et ça, si c’est pas du commentaire haut de gamme !). Enfin, pour dire : les regards, les muscles, la vigueur, la puissance, la grâce… et le sourire radieux au moment des applaudissements (très très nourris, je n’ai pas été seule à aimer beaucoup beaucoup).

Voilà, vu cette semaine à Tarbes, Rouge : spectacle éblouissant.

17 commentaires sur « Rouge, de Mickaël Le Mer, par la Cie S’poart »

    1. Du grand art, la beauté brute, le talent, oui, y sont whaouh… Et moi j’étais restée scotchée à mon siège, avec un filet de bave sur le bord de la lèvre, un peu comme Gus quand il perd les pédales ! 😉

      J'aime

      1. D’accord mais c’est dans les starting blocks. Bien. Tu as écrit combien de chapitres ? J’ai dû m’arrêter au 40 ou 42 et j’ai aperçu 90 c’est ça ?

        J'aime

      2. Oui, environ 90 épisodes sur le blog, mais redécoupés différemment en écriture finale. Et maintenant j’ai démarré une autre histoire dont j’ai la trame en tête mais qui sera beaucoup plus compliquée à écrire… Toujours pleine de doutes : vais-je aboutir ? 😉

        J'aime

    1. Mais mon cher Marc, je ne désespère pas de te faire découvrir des trucs… 😉
      Sinon, pour monsieur le cinéphile, on a aussi le « hip hop, Momo ! » des Frères Pétards. Métonne que tu aies pensé à la pub avant ça, d’ailleurs…

      Aimé par 1 personne

      1. Pas vu les Frères Pétards. Rien que le titre m’avait fait fuir à l’époque de sa sortie… 😉
        Sinon, je suis partant pour découvrir des trucs, tu penses bien ! 🙂

        J'aime

  1. L’émotion sous la peau qu’on a peine à contenir, j’adore la danse. Et j’aurais aimer vibrer à ce spectacle. Sûr !!! Si un jour le spectacle 7 pleasures tourne par chez vous, n’hésitez pas, ce n’est pas le même rythme mais c’est du corps en mouvement magnifique et on se prend aussi à faire trembler les sièges. Vous pouvez voir ici ce que j’en ai ressenti : https://lebocalivre.wordpress.com/2015/11/21/7-pleasures-de-la-sexualite/
    PS : je constate que nous avons les mêmes whaouh !

    J'aime

A vos claviers : commentez !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s