Le langage et la liberté

2084-la-fin-du-monde,M258263« Si d’aucuns avaient pensé qu’avec le temps et le mûrissement des civilisations les langues s’allongeraient, gagneraient en signification et en syllabes, voilà tout le contraire : elles avaient raccourci, rapetissé, s’étaient réduites à des collections d’onomatopées et d’exclamations, au demeurant peu fournies, qui sonnaient comme cris et râles primitifs, ce qui ne permettaient aucunement de développer des pensées complexes et d’accéder par ce chemin à des univers supérieurs. A la fin des fins régnera le silence et il pèsera lourd, il portera tout le poids des choses disparues depuis le début du monde et celui encore plus lourd des choses qui n’auront pas vu le jour faute de mots sensés pour les nommer. » 

Je viens de terminer l’excellent roman de Boualem Sansal, 2084 La fin du monde. Comme dans le mythique 1984, de Georges Orwell, l’utilisation obligatoire d’une langue officielle et contrôlée est un rouage essentiel à la domination des hommes. Lorsque j’ai lu l’extrait que je vous ai retranscrit plus haut, j’ai repensé à ma toute première inspection, dans une classe unique de campagne, un début de carrière sur les chapeaux de roue, très formateur, mais épuisant et déstabilisant. Après m’avoir observée toute la matinée dans ma classe, l’inspecteur m’a donné tout un tas de conseils pour progresser dans ma pratique, et il a clôturé notre entretien par cette injonction bienveillante, qui m’a profondément marquée : « Soyez irréprochable concernant votre langage. Pour certains de vos élèves, vous serez la seule personne qu’ils rencontreront à parler un français juste. Donnez-leur les outils pour s’exprimer et comprendre le monde, c’est essentiel pour rester libre. »

Je m’y applique chaque jour.

4 commentaires sur « Le langage et la liberté »

    1. C’était un monsieur tout pétri de respect, on apprend efficacement au contact de gens comme ça, et j’ai eu la chance d’en croiser beaucoup dans mon métier, collègues ou supérieurs hiérarchiques. Quelques cons aussi, mais beaucoup moins qu’on pense ! 😉

      Aimé par 1 personne

A vos claviers : commentez !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s