9 commentaires sur « Amsterdam, fin de saison. »

  1. A’dam, ..mon premier enfant y est né (Prinsengracht; pas loin du marché aux fleurs)
    j’aime cette ville ‘jeune’ où tous les vélos ou presque sont équipés de siège bébé
    /le contraire à Genève, autre ville calviniste, où les poussettes sont quasi inexistantes,

    J'aime

      1. (des p’tits bouts à Genève) si, probablement ! n’empêche la différence, l’écart, l’impression et son visuel saute aux yeux.. Certes, pas le même urbanisme, vocation (Ge. col blanc et international -transit? ambition carrière..)
        Une anecdote, ni rare, ma compagne était enceinte aussi copine avec la Drh.. heureuse! le lui annonce, ..le lendemain elle reçoit sa lettre de « restructuration du personnel » (véridique)
        c’est mon deuxième enfant; lui aussi adorable ! et païen,

        A’dam est une ville merveilleuse ! tout âge !
        (autre anecdotje -‘je’: petit) l’enfant a grandit.. il a 20 ans, Giscard préside la France, ..où le jeune y est ‘sale’ (hélas; et tjs autant de difficulté à choper un morceau de savonnette..)
        il arrive à A’dam dans le bagage de son amoureuse; à la vue, à la rencontre de tant de coreligionnaires (!) de jeunes compagnons si détendus et de tenir le haut du pavé (tels des princes, disons individus.. respectés) il s’enquiers auprès de son beau père.. « nos enfants, nos jeunes sont (!) nos dirigeants (etc.) de demain, ils sont notre avenir, alors évidemment.. toute notre considération »
        ..manifeste évidence.. peut-être le p’tit français rajouta: « pas con ! »
        (autre axiome) son amie et ses amies, depuis l’adolescence ont (avaient) accès à la pilule (et avortement) car la ‘responsabilité’ est estimée, à contrario du délit ou péché (#Usa; par ex..)

        Désolé ! Sorry.. pour ce manque de florale poésie ! ces qqls digressions, l’expression ‘matérialiste’ de ma groot affection, et aussi l’option « bon esprit » ! de l’amsterdamoise & amsterdamois..
        de leur Capitale si verte et fleurie.. Daag en tot ziens (au revoir et à bientôt)

        J'aime

  2. « Moi, je suis la tulipe, une fleur de Hollande ;
    Et telle est ma beauté, que l’avare Flamand
    Paye un de mes oignons plus cher qu’un diamant,
    Si mes fonds sont bien purs, si je suis droite et grande.

    Mon air est féodal, et, comme une Yolande
    Dans sa jupe à longs plis étoffée amplement,
    Je porte des blasons peints sur mon vêtement,
    Gueules fascé d’argent, or avec pourpre en bande.

    Le jardinier divin a filé de ses doigts
    Les rayons du soleil et la pourpre des rois
    Pour me faire une robe à trame douce et fine.

    Nulle fleur du jardin n’égale ma splendeur,
    Mais la nature, hélas ! n’a pas versé d’odeur
    Dans mon calice fait comme un vase de Chine. »

    Théophile Gautier

    Mais, fleur est éphémère
    Et l’eau de la rivière
    Ma vie emportera
    Même si je suis « biflora »

    J'aime

A vos claviers : commentez !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s