Orlando, j’ai mal.

Hier, en apprenant la terrifiante nouvelle, la première chose qui m’est venue à l’esprit, excepté le dégoût, c’est cette phrase : « Mais laissez-les s’aimer en paix ! ».
Et puis je me suis aperçue que ma phrase, si petite, si évidente, comporte déjà trois concepts totalement insupportables pour cette poignée de fous : la liberté, l’amour, la paix.

Orlando

4 commentaires sur « Orlando, j’ai mal. »

  1. Difficile de cliquer sur « J’aime » pour une nouvelle si triste. j’ai pensé comme vous aussi. Et moi aussi, même aujourd’hui, je reste optimiste. Ils ne sont qu’une poignée…

    J'aime

  2. évidemment d’accord, sauf sur « une poignée de fous » ; entre les fondamentalistes de tout poils, les bigots brûleurs de sorcières, les trumpistes, les NRAstes (et chez nous les « mariages pour tous » & frontistes qui s’offrent aujourd’hui la posture de défendre les homosexuels…ils en pensaient quoi, déjà, hier ?), c’est une poignée qui compte beaucoup de doigts 😦

    Aimé par 1 personne

A vos claviers : commentez !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s