Y’a plus d’respect d’nos jours…

Un instit de CE2 passé à tabac en pleine rue devant ses élèves.

Une principale (de collège, je crois) frappée elle aussi devant son établissement.

Je ne cherche pas d’exemples supplémentaires, je rappelle juste qu’il est conseillé aux collègues qui travaillent dans des écoles « à risques » de « sortir groupés ».

L’instit de CE2 aurait dit à ses agresseurs qui l’accusaient de mal parler à une élève (qui disait des gros mots et chahutait dans le rang) « Mais je suis le maître ! », et les autres, avant de lui foutre sur la gueule auraient répliqué « Et nous on est de la racaille ! ». (Ces précisions me proviennent de France Inter, source assez sûre en principe, le journaliste a même ajouté que les enfants étaient choqués, cet instit étant très apprécié)

On s’interroge…

Ben moi, je ne m’interroge pas. C’est évident qu’à force d’entendre dire que les enseignants sont des feignasses, qu’ils sont bien trop nombreux, qu’ils augmentent leur considérable temps de vacances par d’innombrables journées de grève, la considération  et le respect ne pouvaient être qu’abîmés. Merci Monsieur S. d’avoir ajouté encore une petite couche de mépris à ce travail de sape systématique.

C’est évident aussi qu’à force de s’entendre traiter de racaille, on croit qu’on ne peut rien être d’autre… On colle à l’image. On obéit, quoi. Tout remplis de haine, tout pétris de hargne : on adhère aux attentes.

Quand un enfant, à l’école, fait des bêtises systématiques, vraisemblablement parce qu’il pense que c’est le seul moyen pour qu’on s’occupe de lui, on cherche à inverser la tendance. On gronde, bien-sûr, puisqu’il faut, mais on termine chaque explication de texte par ces mots : tu m’intéresses aussi quand tu es sage. Et on n’oublie pas de le prouver, dès que possible, en sollicitant et en félicitant.

On attend quoi pour s’intéresser aussi à ces gosses quand ils sont sages ?

PS : j’en profite pour envoyer de bonnes ondes positives à tous mes collègues qui travaillent dans des zones compliquées, citadines ou rurales, tenez-vous fiers les gars,  vous méritez…

9 commentaires sur « Y’a plus d’respect d’nos jours… »

  1. L’autorité du maître est hélas remise en question, alors que les pauvres bougres ne sont là que pour transmettre la culture. C’est impensable que quelques petits marmots puissent faire la loi dans nos écoles. Mais il s’agit d’un problème de société quand on interdit les gifle ou la fessée aux parents quelle punition peut-on infliger ?
    Le bonnet d’âne au coin de la classe, qui fut mal vécu en d’autres temps, ne provoquerait aujourd’hui que esclaffes.(mot nom trouvé dans le dico du CNRTL, Larousse ou Littré mais cité par Le Monde).
    On parle de sacerdoce maintenant pour les profs comme pour l’église.
    Et puis comme tu le rappelles s’il y a des brebis galeuses au sein de l’EN il y en a aussi dans nos paroisses mais elles ne sont pas représentatives de la majorité, comme disait le commissaire Bourrel dans Les Cinq dernières minutes « Mais bon dieu mais c’est bien sûr ! »

    Aimé par 1 personne

    1. Je ne regrette pas le temps des violences et humiliations institutionnalisés à l’école (et ailleurs), je crois que l’irrespect existe à tous les niveaux de la société, et que les enfants ne font que reproduire ce qu’ils voient autour d’eux… Donc surveillons-nous, nous autres adultes, et donnons le bon exemple.

      Aimé par 1 personne

  2. J’ai déjà porter plainte contre un prof qui était vraiment grossier. Ce sont mes gars qui m’ont répété ce qu’elle disait et faisait. Pour être certaine, j’ai appeler d’autres maman pour savoir si leurs enfants disent le même discours que les miens …

    Et pour être sur que je serais prise au sérieuse j’ai fait une lettre a l’école et copie conforme a la commission scolaire et au ministère de l’éducation …

    J'aime

A vos claviers : commentez !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s