A propos du Père Noël

Je ne sais pas mentir. Je sais, c’est étrange pour une qui se targue d’écrire des histoires, mais je vous jure : je ne sais pas mentir. Je rougis, je bafouille, je merdouille, je me prends les pieds et ça finit en sauce de boudin. Donc j’évite cette situation au maximum, je ne mens jamais (sauf… enfin… bon bref, on va pas chipoter pour deux trois bricoles).

Là, le mensonge est global, universel, je ne peux pas y couper, et en plus, on me force, chaque année, à entretenir le mensonge des autres… Je peux vous dire que c’est pas facile facile. Mes loustics, mes 25 loustics, ils sont pile à l’âge du « t’y crois, toi ? », et moi, face à eux, je dois gérer ça. En plus, comme on aime bien me compliquer la vie, le mensonge n’est pas tout à fait le même selon les foyers : cheminée, pas cheminée, lutins magiques, rennes enchantés, ou pas, certains en font des tonnes et se démènent pour maintenir ce qu’ils appellent la magie le plus longtemps possible quand d’autres révèlent le pot aux roses à la première question perplexe de leur rejeton. Et les enfants, à 7-8 ans, ne sont pas des poussins de trois jours, ils sont machiavéliques ! (surtout qu’ils sont entraînés à réfléchir par eux-mêmes, je suis bien placée pour le savoir…) Ils me questionnent, moi, la Voix de la Vérité Pure, pour savoir si leurs doutes sont fondés ou pas.

– Et ben tu sais maîtresse, Justin y m’a dit que le Père Noël, il existe pas, c’est les parents…

-Ah ? Et tu en penses quoi, toi ?

(regard courroucé) J’en ai marre qu’on me réponde ça, dis-moi la vérité, toi.

Et voilà. Qu’est-ce que je réponds, hein ? Alors, au fil des ans, j’ai développé des remarques toutes prêtes :

  • Dites donc, on est en pleine grammaire, là, alors laissez le Père Noël où il est, et au boulot, non mais ! (je sais, c’est petit, petit… et puis c’est pas trop raccord avec mon fonctionnement habituel mais bon, ça marche souvent)
  • Tu as vu le Père Noël à Auchan ? Et toi à Leclerc ? Et donc, vous vous disputez pour savoir lequel est le vrai ? Mais enfin, réfléchissez ! A dix jours de faire la grande tournée, vous croyez vraiment qu’il a le temps de faire le mariole dans les magasins ? Bien-sûr que c’est un gars déguisé, pour faire plaisir aux plus petits ! (et soustraire quelques pièces du porte-monnaie des parents, mais ça je le garde pour moi)
  • Comment ça, c’est impossible de (faire voler un traîneau / passer dans une cheminée / distribuer en même temps à tous les enfants de la terre / vivre au Pôle Nord / ne jamais mourir etc.) ? Mais enfin : le Père Noël est un être magique, donc il peut tout faire, rien n’est impossible quand c’est magique !
  • Personnellement je ne l’ai jamais vu… dis donc, elle est super jolie ta robe / tes chaussures / ta nouvelle coupe de cheveux… ! (ce truc est utilisé toute l’année pour déconcentrer l’enfant d’un problème mineur qu’il peut régler tout seul et fonctionne également avec les adultes)
  • Tu me demandes si le Père Noël existe ? Ben… Moi, en tout cas, je lui ai demandé ceci et cela… Et toi, tu as demandé quoi ? (le glissement est habile mais piégeux, il faut ensuite réussir à stopper le déroulé de la liste interminable de noms de jouets que je ne connais pas…)

Cette semaine, Louis est arrivé avec un air important et mystérieux et m’a tout de suite demandé un entretien privé :

– Faut que je te dise un truc, maîtresse, mais les autres doivent pas entendre.

-Ok, (allez, du vent les autres) je t’écoute mon grand.

(en chuchotant et en regardant partout autour) Papa m’a dit que le Père Noël n’existe pas, mais qu’il ne faut pas le dire à ceux qui y croient encore.

– Papa te fait drôlement confiance, c’est chouette.

(regard abasourdi) Alors c’est vrai ? C’est vrai, t’es d’accord avec papa ? Il n’existe pas en vrai ?

Là, j’ai vu que Louis n’était pas prêt, pas encore, il voulait encore y croire, et on lui a un peu volé le truc, finalement. Alors j’ai essayé de transformer la perte en gain, j’ai dit que son papa l’avait trouvé assez grand pour faire partie du Grand Secret des adultes, qu’il devait se sentir fier de ça. J’ai rappelé aussi que d’autres dans la classe ne sont pas au jus, et qu’on doit respecter ce qu’ils pensent. Du coup, toute la journée, Louis a dit très fort : »ben moi, j’y crois encore, au Père Noël ! », alors que personne ne lui demandait rien, ce qui fait qu’il a semé des tas de petites graines de doutes dans les petits esprits, et que des tas de parents vont devoir s’en dépêtrer ce weekend. C’est plus mon problème, non ?

Mais finalement, qu’est-ce que j’en pense, moi ? Et bien je pense que le Père Noël est LE symbole de la générosité pure, inconditionnelle, et que faire cette expérience-là quand on est petit est une bonne chose pour construire un esprit adulte solidaire et coopératif. Je déteste entendre les gens faire du chantage au Père Noël, c’est dégueulasse, ça me rend folle. Tous les enfants seront gâtés, gratuitement, pour le plaisir simple de faire plaisir, le plaisir pur de rendre son prochain heureux sans contrepartie, et on s’en fout du livret d’évaluation du premier trimestre ou de la bêtise de mercredi dernier.

Bonne fête et bon mensonge à tous !

19 commentaires sur « A propos du Père Noël »

      1. Moi, je grince des dents quand mes CM1 y crouent encore. Cette année, il y en a un dont les parents lui ont dit la vériré (il était temps). Mon élève m’a dit: » mes parents m’ont dit qu’il n’existait pas mais moi j’y crois quand même. »

        J'aime

  1. toi qui en vois en vrai (des mômes), dis-moi : est-ce qu’ils demandent si le Jaberwock, le Croquemarmots, la Sirène Larmoie, le Mangefinance, la Princesse Pincefesse et l’ogresse Rongemains (et tout leurs petits copains) existent vraiment ?
    ou si c’est juste pour le Père Nowell, ce questionnement incessant ?

    J'aime

    1. Le Père Noël a la palme, il est vrai, mais on pourrait remédier… Ces noms… J’adore ! Tu les as inventé, bien-sûr, tu es trop fort… Je me garde ton com’ derrière l’oreille pour une prochaine production d’écrit, on va rigoler en classe ! (Tu as des contacts avec Claude Ponti ?)

      Aimé par 1 personne

  2. toc-toc.. c’est encore le papa Nonël.. vu dans le Figaro,
    avec des arguments pro-vérité, une ‘étude’ d’adulte donc,
    et… aussi mon avis: « la vérité se balade, ni figée ni reçue en pleine poire »
    = x copain disant une chose, contredite par un autre, ..paisible !

    le libre arbitre, petit bonhomme, s’invite dans ton monde, tu vas t’en régaler !
    il n’a qu’un seul propriétaire, ni à vendre ni divisible, ..Tout pour ta pomme !

    http://sante.lefigaro.fr/article/laisser-les-enfants-croire-au-pere-noel-un-cadeau-empoisonne-?een=e5d340241f463c87fbf1395cdd0dc526&m_i=Mf2hy8JhMFzbGpmjhDYRPnvZjt%2BXjF1NFjY3iF6afDlzqYxDXDhddkmUagSizSdwqe8MGEgTez_m24AjGUKOdl9jojWXYlLMMT&seen=6

    Vive le papa Nonël !

    J'aime

  3. Youppie ! ..plus que 20 jours !!
    j’avoue que mon doute demeure.. je sais, j’entends souvent: « tu dois grandir ! », mais franchement pas pressé, encore moins en décembre !
    Evidemment, Hors de Question de pourrir qql rêve et espérance à mes p’tits camarades, mes coreligionnaires préférés (xx raisons!)
    Le Temps (qui n’est pas un ennemi ! ..puisque impossible de lutter /contre) fera son affaire, paisible, il a toute ma confiance (pareil: pas l’choix)

    Nickel ! le lien-vidéo de Valentyne, et vu qqls idées de cadeaux ‘différents’ dans le HuffPost d’hier:

    http://www.huffingtonpost.fr/rachel-jones/18-cadeaux-originaux-a-offrir-a-vos-enfants-pour-noel/

    Vive le papa Nonël ! (comme on dit à la case)
    et Bravo Camille !

    Aimé par 1 personne

  4. hum… ton billet me donne envie de dire ce que cela m’évoque. Le père noël et moi c’est une histoire compliquée… quoique non, finalement. C’est très clair. Je n’ai jamais pu dire à mes gamins qu’il existait, non jamais pu… C’est une belle histoire mais cela reste une histoire… alors oui, je comprends ta difficulté devant les questionnements sans fin 🙂
    Cela dit la magie autour de noël, les lumières, le plaisir du partage, l’émerveillement renouvelé chaque année, j’y crois fort… encore !
    Bon dimanche Camille !

    Aimé par 2 people

    1. Et voilà, nous sommes pleins de contradictions, et je suis comme toi, mentir à mes enfants… très compliqué ! Mais je dois aussi être loyale vis à vis des parents et respecter leurs choix, même si je n’adhère pas. Alors… Ben on fait comme on peut, comme souvent ! Bon dimanche, Laurence, à très vite.

      J'aime

  5. Tout comme la fée des dents .. et depuis quelques années ils ont ajouter avec le pere noel, un lutin coquin. C,est un grand lutin que les parents le mettent dans divers situations a faire des mauvais coup .. et les enfants croient que c’est vrai

    Moi ce qui me taraude c’est qu’on exige que nos enfants ne nous mentent pas , et nous mentons plus souvent qu’eux .. Il y a le mensonges pour éviter certains drames de quelques nature que ce soit, mais le père Noel et fée des dents etc … c’est un pure mensonge qui aide a faire gonfler les bénéfices de l’industrie de Noel ..
    Qui en passant est supposé être une fête religieuse des chrétiens

    J'aime

  6. Je pense personnellement que c’est une chance inouïe d’être confronté(e) à ce genre de tracas…pour la suite, la meilleure solution s’impose…..mais laquelle…? 🙂 🙂

    J'aime

A vos claviers : commentez !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s