H&M, mon secret ennemi…

Dans mon métier, on ne se bat pas que contre les fautes d’orthographe et les oublis de retenues dans les multiplications, je dirais même que ça, c’est quand tout va bien. L’essentiel de notre combat quotidien concerne des détails qui pourraient paraître absolument dérisoires au commun des mortels, et qui peuvent pourrir littéralement nos journées.

Ainsi nous avons un vieux contentieux avec les concepteurs de chaussures et de vêtements pour enfants. Ces gens-là font rien qu’à nous embêter. On a eu les semelles qui clignotent quand tu tapes un peu par terre, ce qui fait que tu dois taper ET regarder si ça marche, et donc tu as eu largement le temps de manquer une foule d’informations (y’a quelqu’un qui cause devant le tableau ???) et aussi d’attirer l’œil d’au moins quatre de tes voisins qui ont décroché immédiatement, preuve que les leds insérées dans les baskets et qui changent de couleur sont plus passionnantes que mézigue décrivant par le menu les étapes du bien accorder dans le groupe nominal. On s’en serait douté… On a eu les baskets à roulettes (un régal dans les escaliers de certaines écoles). On a eu les pulls à pouet pouet (trouvez l’endroit du pouet, et vérifiez cent fois que ça fonctionne) ou décoré de moumoute douuuuce, trèèèèès douuuuuce, les stylos qui s’allument quand on commence à écrire, les gommes qui sentent si bon qu’on se DOIT de les faire tester autour de nous (car l’enfant est généreux : il partage volontiers les petits plaisirs de la vie avec ses pairs), etc, etc.

En ce moment, les filles s’arrachent ces tee-shirts et ces pulls sur lesquels étincellent des dessins à sequins qui changent quand on les tourne dans un sens ou l’autre. Je vous mets un exemple, parce que si on ne connaît pas, on aura du mal à comprendre.

Vous voyez le genre. Il va de soi que le rendu sous les rayons du soleil qui nous arrivent par la fenêtre est inoubliable : on se croirait en boîte de nuit. Évidemment, le truc a été décliné de mille manières, avec des messages qui apparaissent et des variations absolument charmantes de couleurs. Ce qui m’a amenée l’autre jour à prononcer cette phrase totalement improbable : « Arrête de lui tripoter le papillon, tu vois bien que ça la déconcentre ! »

Je fais vraiment un métier magnifique…

5 commentaires sur « H&M, mon secret ennemi… »

  1. je retiens.. tant pis si je confonds tout ! le groupe nominal en couleur, le tee shirt en écran tactile ou l’application ‘cartable’, ..franchement je ne sais pas si ça aide (Qué?)
    Qu’importe ! la pédagogie est remplie de surprises; rien de snob, encore moins de bégueule, (car) bien sûr les enfants sont « les mêmes que ceux que l’ont a été » aussi je crois (!) qu’ils sont moins sot !
    La preuve ? (si vous insistez; inutile d’appeler le gendarme!) alors par un mélange plus savant que subtil, ou le contraire ! tant leur paire d’hémisphères copinent comme chat & chat, .. »généreux, partageur des petits plaisirs de la vie avec ses pairs » donc s’évitent une concurrence, certes loyale, ..ils habitent (les demi ballons) au même endroit ! alors il serait ballot n’est-ce pas de polluer par qql énergie gaspillée -beuark! un si joli voisinage génétiquement plus-que frère (fratriphile ?!) Et interfécond !
    ainsi qql instinct + pragmatisme = une sphère fonctionnelle, logée tout en haut de nos personnes, ..dont nos enfants bénéficient et profitent (zéro notion matériel) d’un prédicat fondamental: « la confiance » !

    La confiance.. celle-là même galvaudée par les générations précédentes /ils avaient sûrement leurs raisons; bah, la mansuétude coûte moins chère -image, que n’importe quelle revanche-réparation.
    Oui cette confiance « accordée », balèze source d’éveil et de saine curiosité !! (etc.)
    – Notre Avenir.. entre de Bonnes mains !
    /la confiance.. je devine Camille d’en souligner qql échange/partage avant la fin de la journée,
    Cheers ! maitresse en relief (…) tactile et appliquée 😀

    ps, j’ai soufflé la présence de ton blog à une copine, souvent croisée et appréciée, -à l’occase on se chiffonne, hein c’est bon signe (et) comme avec toi.. je sais l’essentiel: éduc Nat (le reste ne me regarde pas, ou ni à moi de le dire) je sais qu’elle t’a lu, alors ce petit caftage à dessein.. d’elle se présenter (ou autre !) en toute confiance,

    J'aime

  2. Sans le contexte, cette phrase serait limite vulgaire!!
    Je pensais que tu allais nous décrire comment on doit s’habiller quand on est prof, mais je dois bien admettre que du côté des élèves, c’est pas mal non plus.
    Sinon j’avais aussi des stylos à l’encre parfumée quand j’étais au collège, il y a deux décénies de ça…

    J'aime

    1. On a tous adoré ce genre de bidules ! En ce moment, ils raffolent aussi des correcteurs à bande, qu’on appelle des « souris ». J’en répare une par jour, quand j’y arrive… Ils sont trop petits pour utiliser ces machins, mais ils tannent leurs parents pour en avoir, c’est ainsi, les enfants d’aujourd’hui sont les mêmes que ceux qu’on a été, faut pas croire ce que disent les journaux (et les rabat-joies !). Merci pour le com’, Sev, à bientôt.

      Aimé par 1 personne

      1. Hihi ben ouais les souris c’est quand même vachement plus classe que le blanc en pot avec un pinceau!
        A bientôt 🙂

        J'aime

A vos claviers : commentez !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s