Au-revoir Mme ma Ministre…

Najat nous a écrit. Elle voulait nous dire au-revoir, et aussi tout le bien qu’elle pense de nous, les enseignants. C’est pas grand-chose, une petite bafouille bien tournée pour clore gentiment ses deux ans et demi de ministère. Je n’ai pas honte de le dire, me faire un peu flatter la crinière, j’aime bien. Surtout que c’est pas si fréquent dans mon métier. Et elle l’a bien compris la dame, elle a su s’adresser à nous aux moments cruciaux de son passage rue de Grenelle pour nous assurer de sa confiance et de son soutien. Tout le monde a besoin de s’entendre dire qu’il ne bosse pas inutilement, qu’il n’est pas un petit rien dans un grand vide…

Ben oui, je l’aimais bien, moi, Mme Vallaud-Belkacem. Apparemment, le premier travail du nouveau gouvernement sera de laisser les communes choisir leur rythme scolaire, et donc de maintenir ou non les activités après la classe, les fameux TAP (on a la manie des sigles, en France, je sais que les Belges en rigolent, alors j’en profite pour leur faire un petit coucou). Oui, il faut bien le reconnaître, ça coûte un peu, ces activités, et puis les animateurs, pas tous compétents, et puis les locaux à trouver, le matériel à acheter, la sécurité à maintenir, les soucis d’organisation, et puis ceci et puis cela… Mais surtout, surtout : ça coûte un bras. Et payer ça pique. C’est pour l’enfance ? L’avenir de la nation ? On s’en cogne : ça pique et c’est tout. Donc on va laisser choisir, chacun fera comme il le sent : les communes riches… les communes pauvres… les REP (coucou la Belgique !), les centre-villes… les zones rurales, ces grandes oubliées… Bref, je pressens le joyeux merdier, et un surplus d’inégalités, encore, encore, encore… Une animatrice de mon école est venue me demander ce qu’on avait décidé, nous, les maîtresses. Quand je lui ai dit que nous n’avions aucun pouvoir pour décider de quoi que ce soit, qu’on ferait ce que la mairie nous dit de faire, elle a ouvert de grands yeux : « Mais… On vous demande pas votre avis ? » Ben non. Elle a ajouté : « Mais toi, tu en penses quoi finalement ? »

Moi, j’aimerais qu’on pense vraiment aux gamins, et surtout à ceux qui n’ont rien, mais je prêche dans le néant : les sous d’abord, c’est le leitmotiv général. On reluque sans cesse les pays nordiques quand il s’agit de s’autoflageller devant les résultats PISA, mais on oublie de s’inspirer de ce qui les a conduits à être les meilleurs en terme de réussite scolaire. On réentend donc parler des « fondamentaux », lire, écrire, compter. Comme si développer son imagination, faire confiance à son inspiration, améliorer l’habileté de ses mains, l’aisance de son corps, apprendre à vivre ensemble, ce n’était pas aussi important quand on a six ans que de réciter l’alphabet. On se trompe. Lourdement. On veut réduire les inégalités, et on les creuse. Parce que Pierre-Emmanuel ira faire du dessin, du violon et du Yoseikan même si l’école ne lui en propose pas. Voire on le mettra dans une école privée qui le propose à grand coup de plaquette publicitaire alléchante. Tandis que la petite Cindy, elle, apprendra les nuances de couleurs en se peignant les ongles. J’enfonce des portes ouvertes, vous trouvez ? Je suis amère, surtout. Oui, très. C’est fatigant tout ça… C’est… décourageant.

J’espère ne pas être un petit rien dans un grand vide, vraiment je le souhaite ardemment. Il y a des moments où vraiment, vraiment, je doute. Je suis épuisée de tant de bêtise, épuisée de ces moulinages, de ce brassage de vent, de ces effets d’annonce, de ces avancées, reculades, accélérations, freinages, dérapages… Ça me colle la gerbe, la vérité ! Ma manière de lutter, c’est celle du colibri, sans faire de bruit, jour après jour, goutte après goutte : je fais ma part.

PS : je vous mets en PJ la lettre de ma ministre, pour ceux que ça intéresse…

Najat

3 commentaires sur « Au-revoir Mme ma Ministre… »

      1. excuse la brièveté de mon post, ..sincère !
        en effet un new pc, alors pas certain de ma publication (« ça marche ! »)
        aussi et surtout, bien que j’adhère à tes propos, ils dépassent mes compétences,
        ..j’ai envoyé ton billet/blog à deux camarades profs,
        Cheers, chère Camille,

        j’ai Et confiance !

        J'aime

A vos claviers : commentez !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s