La dernière ligne droite est sinueuse

Il reste dix jours avant de baisser le store. Les gosses gèrent en classe leurs premiers coups de soleil, me parlent piscine et apéro, étrennent leurs toutes nouvelles sandales d’été. La cour de récréation est une étuve, ils rentrent écarlates et ruisselants, la température de la classe grimpe en flèche, on réalise d’un coup qu’on est vachement nombreux dans ce petit espace, et que la sueur d’enfants, de 24 enfants, ajoutée à celle de leur maîtresse… Bon, on essaie de bosser quand même.

A la maison, ils sont tous en vacances, collégien, lycéen, étudiante. Et moi je me demande comme chaque année comment je vais y arriver… Les évaluations à finir et corriger, les livrets qu’on doit faire en ligne, mais dont le site est justement mis à jour et donc inutilisable aujourd’hui mercredi (coooool… malin le ministère !), les parents inquiets à recevoir et rassurer, les parents pas inquiets à recevoir et secouer, le spectacle à finaliser, le diaporama de la classe découverte à préparer, la répartition des élèves pour la rentrée prochaine, les futures écoles de mes loustics qui déménagent à appeler pour gérer en douceur la transition, orthophonistes et psychomotricienne à contacter pour bilanter les soins, la piscine du mois de septembre à organiser… Et encore, je ne suis pas directrice (clin d’œil à toi, Mia !).

Et puis profiter d’eux, encore, les embrasser du regard, me remplir de leurs sourires, les petits mots doux qu’ils cachent sur mon bureau. Gérer leurs disputes aussi, trouver encore un peu d’énergie pour apaiser les conflits, écouter avec attention les histoires de mamies de tontons, alors que j’ai mille choses à faire mille choses à penser et que, en toute franchise, je m’en… bref, rester cool, face à eux, faire semblant, bien semblant, parce qu’ils n’y peuvent rien si je suis surbookée, et que je ne veux pas qu’ils partent en vacances avec en tête l’image d’une maîtresse qui pète un câble.

Bon, allez, je vous laisse, j’ai des trucs à faire… Bisous, mes poulets, dans dix jours, c’est la quille !

les-profs-115

 

7 commentaires sur « La dernière ligne droite est sinueuse »

    1. L’info mérite d’être soulignée, on nous serine volontiers qu’on a les vacances les plus longues du monde ! Cela dit, je fais partie des enseignants qui pensent que ces congés estivaux sont interminables pour les enfants qui ne partent pas, et que ça mériterait d’être réfléchi, rien que pour eux.

      Aimé par 1 personne

A vos claviers : commentez !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s