Et voilà, c’est fini…

Pas d’erreur, c’est la fin. D’ailleurs Il nous a envoyé un message d’encouragements. C’est un signe qui ne trompe pas… Faut pas se fier à son air sur l’image fixe du début (on est d’accord, il est effrayant, non ? On dirait un ogre qui se force à sourire…), non faut passer outre l’image (on a dit : pas le physique !) et écouter sa voix (qu’il a rassurante, je trouve), et son message, plein de confianceconfianceconfianceconfianceconfiance et de vous êtes les meilleurs et c’est notre prooooooojeeeeeeet !!!

Je ricane, mais chaque année, je trouve ça bien, que notre chef se fende d’un message pour nous à la rentrée. C’est pas grand-chose, ça ne change pas la face du monde, mais au moins, c’est poli. Je l’enseigne à longueur d’années, qu’être poli, c’est le premier pas vers une communication réussie, je vais pas dire le contraire juste parce que c’est le chef, soyons cohérents. Bon, maintenant, Jean-Mi, si tu pouvais être poli ET respecter mon travail, mon professionnalisme, mes compétences pour de vrai, ce serait encore mieux (genre si je demande un redoublement, c’est pas par lassitude, tu vois, j’y ai réfléchi, je suis pas une impulsive, j’ai bien TOUT tenté pour qu’on puisse l’éviter, alors si tu pouvais donner la consigne claire à tes sous-chefs de ne pas systématiquement nous les refuser sous prétexte que ça « démobilise » et « démotive » les enfants… mais je m’égare, une vieille rancœur qui remonte, faites pas gaffe).

Bref, je vous souhaite moi aussi une excellente rentrée à tous, souriez bonnes gens, voici le retour des embouteillages du matin et dites vous que la prochaine pause ce sera pour la fête des Morts (je sais, ça calme).

22 commentaires sur « Et voilà, c’est fini… »

    1. Oh là, là, Célestine, comme c’est touchant ! Ces moments de doutes, ces instants de grâce, que tu racontes si joliment dans ce billet pour nous autres dont le sommeil agité trahi l’inquiétude de l’année qui commence, de ces « trente paires d’yeux » qui nous font confiance. Qu’il ne faudrait pas décevoir. Merci, merci, merci…

      J'aime

    1. Rappelons (si je veux; pas vous?) que « la rentrée », celle scolaire n’est pas une fiesta, genre un raout de vignerons (et) rassemblant, récoltant vendange.
      Ni qql nouvelle ‘grille’, programme tv ou radio.
      Sans offense, évidemment, pour ces exercices ou métiers.

      Nos mômes, nos chers têtes blondes …
      enfin vous voyez, savez; ni obligés -nous- de s’en ‘souvenir’.
      Bref !
      Sans des institutrices (ai-je dit institutrice ?) compétentes, motivées,
      very et mucho vocationnées, aussi ‘moureuses QUE partageuses !!
      ..je ne serais pas « là » à cancaner/louanger, ni néologismer à foison,
      dans une expression latine (issue d’une louve nourrissante, elle en viatique d’une paire de jumeaux -ah bon? appelons les Rémus & Romulus, vous connaissez la suite et le destin d’une ville dite « Éternelle »)
      etc.,
      Ni en Molière; option Goethe ou Shakespeare.

      Moralité (??) : MERCI Camille !!
      ..des news de Gus ?

      J'aime

      1. Aurais-tu le doux souvenir d’une institutrice qui t’aurait profondément marqué pour en parler avec tant de jolis mots ? 😉
        Gus… L’ami Gus est en CM2, c’est donc sa dernière année parmi nous, et pas des moindres. Il ne change pas, et c’est heureux, je souhaite très fort que personne ne l’entrave dans sa capacité à pétiller, ni à l’école, ni nulle part ailleurs.
        Merci pour ce merci, Jaq. D’autres Gus, chaque année, me tiennent debout et vaillante. Va pas croire, je me plante, je galère, plus souvent que je voudrais, et même si je raconte ici plutôt le comique ou le touchant, il m’arrive de me sentir accablée… et aussi, parfois, frémissante de fierté, mais j’apprends chaque année, et c’est ça le plus beau de mon métier.

        Aimé par 1 personne

      2. Sérieusement ?
        l’instruction ne se fait pas qu’à l’école,
        l’école n’est pas toujours d’état,
        l’état n’est pas forcément issu d’un empire colonial,
        l’empire n’est pas systématiquement normalisateur.

        — ici l’autocensure d’une violente et longue diatribe dont le coeur de cible est Jules Ferry figure du colonialisme métropolitain et ultramarin —

        J'aime

      3. Oh j’en ai sûrement kiffé certaines et certains, comme tout le monde; tant pis pour les autres (pour anecdote, je suis tjs en relation avec mon ‘vieux’ prof d’espagnol, ..49 ans plus tard ! il est à Anglet depuis un bon moment, entre Bayonne et Biarritz)
        Ooh oui c’est un très-très balèze métier !
        un very-very chouette !
        ..si on aime « les enfants » (!) leur ‘nature’, la comprendre, l’accompagner ..

        Oh toi Camille, tu l’avais compris: « je t’ai repérée » ..héhé,
        opératrice à la ‘lysière’ Et davantage (!) de tant d’avenir (!)
        celui de nos descendants, nos héritiers, ..nos futurs dirigeants (…)
        Mucho Cheers,

        ps, mon espagnol est misérable ! celui de mes enfants (2) est resplendissant !
        il sont grands maintenant; ils surent apprécier l’étude, l’enseignement,
        alors collectionnèrent diplômes & distinctions,
        aussi confirmer l’expression: « rendu (mìo) au centuple »,

        J'aime

      4. (chachashire; miaoow) absolument: autodidacte aussi existe; probablement avec ses travers (y a pas de raison; ni rien à me plaindre) il n’empêche, si-quand la soupe t’es offerte et fournie (image) il serait ballot de ne pas s’en satisfaire. Ce n’est qu’un point de vue.
        Ni je doute que « l’histoire est une science dangereuse » (P Valéry je crois)

        J'aime

    1. Mais si, c’est possible ! Chaque année, je me régale, chaque année mes élèves sont extraordinaires, époustouflants, je n’exagère pas ! Comme ça dure depuis vingt ans, je dois avoir une chance incroyable… ou un optimisme à toutes épreuves ! 😉

      J'aime

A vos claviers : commentez !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s