Aujourd’hui, c’est mon publiversaire

Un an tout rond.

Il y a un an jour pour jour, mon premier livre paraissait, avec un vrai numéro ISBN, un communiqué de presse officiel, ma trombine sur Facebook et tout et tout. Et ouais, les mecs, c’est une sacrée date, je crois que je n’en suis pas encore revenue, la vérité ! J’ai frémi, je te jure, c’était pas de la gnognotte émotionnelle, le machin, c’était du lourd, du grand, du genre qui te réveille en sursaut la nuit et te laisse rêveuse en plein milieu de la journée. Virginie, mon éditrice, frémissait de concert, passionnée, enthousiaste, hyper rassurante, un brin moqueuse aussi, et légèrement autoritaire (ce dont elle se défendra à coup sûr en lisant ces lignes : Mais keskeldi, Camille ? Autoritaire, moâ ? N’importe coâ !)

Alors voilà, fêter cet anniversaire, ici, sur ce blog d’auteure qui m’a vue faire mes premières gammes, sous vos yeux zindulgents et zattentifs, ça m’a paru légitime. Je suis contente d’avoir vécu cette aventure. Je suis drôlement contente. C’est grâce à vous, tous, que je suis contente comme ça. C’est bien de le dire aux gens, quand on est drôlement content, pas ?

Le recueil trace sa route, et je peux vous dire que je suis pas peu fière. Petit résumé :

  • Il a été finaliste du prix Augérias, c’était à Champcevinel près de Périgueux et c’était un chouette weekend.
  • Il a obtenu le prix Mélusine de la région Poitou-Charentes, et arbore désormais un joli bandeau rouge que je trouve, ma foi, très seyant.
  • Il est actuellement en lice pour le prix Hors Concours, pour lequel il a franchi la première étape de sélection. J’attends à ce jour de savoir s’il fait partie des cinq finalistes, je croise les doigts très fort et je vous tiens au jus bien-sûr.

Un joli parcours, déjà, pour un premier livre… D’autant que c’est un recueil de nouvelles, genre peu prisé en France, comme on le sait.

L’expérience fut donc assez vertigineuse et particulièrement agréable, alors je me suis dit tiens, et si je remettais ça, pour voir ? Et comme mon éditrice est super d’accord, je vous donne rendez-vous dans un an, à l’occasion de la sortie de mon prochain roman :

Le silence de la cigale

J’ai encore quelques retouches à apporter au manuscrit, mais Virginie a lu et validé la première version, et en signe d’approbation totale, elle a débouché une bouteille de blanc sec bien frais pour fêter ça. Ensuite elle a parcouru son agenda, et elle a coché « rentrée littéraire » pour le sortir (p’tain, ça claque… je peux le redire ? Mon roman sort pour la rentrée littéraire 2019. Wow… J’adore…).

Avec mes copines, on réfléchit déjà à la vidéo de présentation : on va vous chiader un petit truc au poil, vous allez voir ça, on a plein d’idées (et du blanc sec au frais).

En attendant, vous pouvez bien-sûr commander Compte petite, et deviens… directement sur le site des Moires (ma maison d’édition), ou dans n’importe quelle librairie, ça va sans dire.

 

4 commentaires sur « Aujourd’hui, c’est mon publiversaire »

A vos claviers : commentez !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s