Faire simple, faire vrai.

En fouillant dans mes archives, j’ai retrouvé cette photo de moi petite fille. Je me souviens très bien de ce cliché. C’était mon anniversaire, et mes parents m’avaient offert ce qui est sur la photo : un album de Martine, un joli foulard et un bouquet de fleurs. Oui, ma maman est comme ça, offrir des fleurs à une enfant, c’est tout à fait son genre. J’étais la reine du monde, ce jour-là.

Noël approche. Je n’arrive plus du tout à me rendre dans les grands magasins, je supporte de moins en moins la foule, les lumières, les musiques, la frénésie, les listes à rallonge d’enfants éternellement insatisfaits, tous ces jouets en plastique qu’ils ne désirent pas vraiment, qui rempliront les placards inutilement, qu’on ne sait pas recycler. La surenchère m’angoisse. La surconsommation me glace. On déconne complètement…

L’année dernière, ma nièce de 10 ans a trouvé sous le sapin une place pour le spectacle d’Aldebert que ses parents lui avaient offert. Pendant tout le concert, elle avait les yeux qui brillaient d’émotion, et elle n’arrêtait pas de dire à son père qui l’accompagnait : Oh, papa… papa ! C’est le plus beau jour de ma vie !

Je sais, j’enfonce des portes ouvertes mais… Évitez d’offrir de l’inutile, misez plutôt sur les souvenirs.

 

img232

8 commentaires sur « Faire simple, faire vrai. »

A vos claviers : commentez !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s