Défragmentation

Cinq chatons sont nés dans ma grange à fiesta. Une toute blanche, un tout noir, et trois roux. Un beau mélange. La vie quoi.

Le glyphosate, finalement, ne sera pas interdit.

Parcoursup nous a mis la rate au court-bouillon. Quand le mot « suspens » prend tout son sens. Les résultats du bac, après ça, ce sera de la gnognotte.

Chocolatine ou pain au chocolat ? L’assemblée en a discuté. En revanche, ils ont laissé tomber cette idée de réduire la viande et de passer au bio pour nos enfants dans les cantines.

On a trouvé un remède contre le palu. Un truc tout bête, quasi gratuit, une tisane. Efficace à 99%. L’industrie pharmaceutique n’est pas d’accord, et elle frappe fort. Normal, c’est pas bon pour le business.

Jimmy va mieux, Jimmy sourit. Pas un jour sans que je pense à eux. A lui.

Le broyage des poussins et le castrage à vif des porcelets est une question subalterne.

Mamoudou Gassama a le plus beau sourire du monde et un accent adorable (et aussi des épaules de rêve). Qu’on le laisse maintenant être français tranquillement.

Quand on a parlé écologie, dans ma classe, quand on a évoqué le danger des pesticides, et de tout le reste, Lola s’est exclamée : « Mais enfin pourquoi on continue à les utiliser si c’est mauvais pour tout ?! » J’ai souri, j’ai haussé les épaules. Je peux pas leur dire que leur vie est moins importante que le fric. Mes pauvres petits…

Dans les rues de Paris, dans les rues de ma France, ça « gaze » à tout va. La moindre manif, le plus petit rassemblement et on y va allègrement. Le gaz lacrymo, c’est un produit interdit dans bien des pays, considéré comme une arme de guerre, réservé donc aux conflits militaires. Ma fille (cette grande délinquante) ne cesse d’en respirer depuis que les luttes étudiantes ont démarrées. Y compris quand elle va simplement passer ses partiels, convocation sous le bras…

On a posé à ma grand-mère une nouvelle valve pour son cœur. Une valve de porc. Ils te remplacent ça sans même ouvrir, en passant par une artère, trois petits jours d’hospitalisation, et hop : elle peut de nouveau s’occuper de ses poules et de son jardin sans s’arrêter tous les trois pas pour reprendre son souffle, ses lèvres ont perdu cette teinte bleutée qui me terrorisait. Elle sourit de nouveau. Je respire mieux aussi. Dingue ce que la médecine peut accomplir comme miracles…

Manu dit que c’est la jalousie qui gangrène la société. Pour une fois, je suis d’accord avec lui. Je trouve habile de la part de nos puissants de détourner cette jalousie destructive vers celui de la cordée qui se trouve au même niveau, voire plus bas, mais a eu la chance inouïe de recevoir des gants pour avoir moins mal aux mains. C’est là qu’avec Manu, on n’est plus trop d’accord.

L’orage n’en finit plus de gronder. Il pleut sans arrêt. Il grêle violemment. Le ciel se fâche…

Je lis Virginie Despentes. Je vénère Virginie Despentes.

Cinq chatons. Tous différents. Ils se serrent. Ils se frottent. La vie. La vraie.