L’émotiomètre

Travailler en classe la gestion des émotions, multiplier les mots pour dire ce qu’on ressent, et ainsi mieux contrôler ses réactions, développer sa capacité à comprendre ce que ressent l’autre, y compris l’adulte de la classe qui n’est pas exempt de sautes d’humeur et de bouffées de joie, ce sont les thèmes qu’explore Mia (collègue blogueuse que je lis et apprécie depuis très longtemps) dans son article que je partage pour vous ici.

L'empreinte de mes mots

IMG_6022

Quand nous avons commencé notre beau projet avec notre psychologue scolaire, les séances ont beaucoup résonné en moi. Cela faisait écho avec mes lectures, avec mes convictions éducatives.

Un des axes principaux était de développer les compétences émotionnelles de nos élèves. J’ai repris foi en l’Éducation Nationale: parler d’émotions, les  nommer, apprendre aux enfants à mieux se connaitre…

Durant les vacances de Toussaint, ce projet était toujours présent dans mon esprit. En naviguant sur le net, je suis tombée sur l’émotiomètre (Désolée je ne me rappelle plus sur quel site ).

A la rentrée de Toussaint, zou l’émotiomètre était en place. C’est tout simplement génial. Les enfants ont la liberté de se déplacer quand ils veulent pour déplacer leur prénom. Au début, ils étaient très souvent debout mais cela s’est régulé. 6 semaines plus tard, les enfants l’utilisent toujours autant.

Moi aussi, je participe.

Ce que je ne soupçonnais pas…

View original post 132 mots de plus